À surveiller:

COMMUNIQUÉ: La démocration citoyenne au second rang!

RQACA

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

 

 

 

La démocratie citoyenne relayée au second rang!
Adoption du PL122 : Fin de l’approbation référendaire
 
Montréal, le 15 juin 2017 / En réaction à l’adoption précipitée aujourd’hui du projet de loi 122 visant à reconnaître que les municipalités sont des gouvernements de proximité, le Réseau québécois des organismes d’action communautaire autonome (RQ-ACA) trouve déplorable que le gouvernement ait cédé aux pressions exercées par les municipalités. « Il y aura des conséquences sur les droits des citoyennes et citoyens, affirme Claudelle Cyr », principalement en ce qui à trait à l’abolition des référendums municipaux.
 
En effet, les municipalités qui accepteront de se doter d’une « politique de participation publique » respectant les grands principes d’un cadre règlementaire recommandés par un comité formé par le gouvernement, seront exemptées de l’obligation de permettre des référendums sur les projets d’urbanisme. « Le problème, c’est que le cadre règlementaire n’existe pas actuellement. C’est comme si on donnait carte blanche au gouvernement pour déterminer les mécanismes de consultation publique qui remplaceront l’approbation référendaire », déplore madame Cyr.
 
Rappelons que l’approbation référendaire est le seul pouvoir dont disposent les citoyennes et les citoyens en matière d’urbanisme. « Il y a des limites à ce processus démocratique et il y a certainement nécessité de le moderniser », reconnaît madame Cyr. Toutefois, avec l’exemple de la ville de Saint-Hyacinthe qui, suite aux pressions citoyennes, consultera prochainement sa population par voie de référendum sur la question de la démolition d’immeubles à logements au profit d’un stationnement, force est d’admettre toute sa pertinence.
 
« Ce qui est déplorable, poursuit-elle, c’est qu’on assiste depuis quelques années à un glissement démocratique important au Québec : celui de faire passer les dispositions législatives par règlements ». En utilisant son pouvoir réglementaire, le gouvernement met volontairement un frein aux consultations puisque les mécanismes nous permettant de donner un avis sur un projet de règlement sont très limités. « L’exercice citoyen devient ardu, voire impossible dans plusieurs cas, ce qui est extrêmement préoccupant », s’inquiète Claudelle Cyr. Le projet du Réseau électrique métropolitain (REM) que Québec refuse de soumettre au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) et, dans la foulée, le droit refusé aux expropriéEs de contester leur expropriation, ou encore les mairies qui ne peuvent contester les forages d’investigation et d’exploitation des entreprises minières, gazières et pétrolières exécutés sur leur territoire et/ou à proximité de leur source d’approvisionnement en eau, sont des exemples parlants du glissement antidémocratique que prend le gouvernement. 
 
La démocratie citoyenne ne doit pas être un droit que l’on peut relayer au second rang. « Étant donné que la loi, telle qu’adoptée aujourd’hui, ne contient pas de politique sérieuse de consultation populaire, clairement énoncée, le gouvernement a malheureusement fait reculé les droits des citoyennes et des citoyens aujourd’hui », conclut madame Cyr.
 
Signent également ce communiqué:
Bruno Laprade, Regroupement intersectoriel des organismes communautaires de Montréal, Chantal Levert, Réseau québécois des groupes écologistes, Eve-Isabelle Chevrier, Table nationale des corporations de développement communautaire, Fimba Tankoano, Fédération des centres d'action bénévole du Québec, Marie-Andrée Gauthier, Réseau des Tables régionales de groupes de femmes du Québec, Marie-Chantal Locas, Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire du Québec, Marie-Hélène Senay, Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, Nancy Bouchard, Coalition des tables régionales d’organismes communautaires
 
- 30 -
 
Pour information : Caroline Toupin, coordonnatrice, (514) 260-3786 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Convocation AGA - CDC Beauharnois-Salaberry

Logo CDC
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE
CORPORATION DE DÉVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE BEAUHARNOIS-SALABERRY
 
Quand : Mardi, 13 juin 2017
Endroit : Édifice Gaétan-Rousse situé au 110 rue Mathias, à Salaberry-de-Valleyfield
Heure : Dès 9h00
 
Avis de convocation
 
La CORPORATION DE DÉVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE DE BEAUHARNOIS-SALABERRY vous invite à son assemblée générale annuelle 2016-17, qui aura lieu mardi 13 juin 2017 à la salle de l’amitié de l’édifice Gaétan-Rousse.
 
Vous aurez l’occasion de rencontrer les différents membres et partenaires du territoire de Beauharnois Salaberry qui ont à cœur la mission de la CDC Beauharnois-Salaberry.
 
N’oubliez pas d’apporter votre café et vos grignotines!
 
Nous vous demandons de bien vouloir confirmer votre présence avant le lundi 5 juin, sur le site Internet de la CDC à l’adresse cdc-beauharnois-salaberry.org.
 

En espérant, Madame, Monsieur, vous comptez parmi nous.
 
Solidairement vôtre.
 
Marc-André Bédard,
Président du conseil d'administration
 
 

Communiqué TNCDC salaire 15$

Logo TNCDC

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate 

Un salaire minimum à 15$/heure comme mesure de lutte à la pauvreté

Drummondville, 26 avril 2017 – Au cours de la dernière année, au Québec, une large campagne portée par différents mouvements sociaux a amené sur la place publique un débat sur une hausse du salaire minimum à 15$/heure. De par son rôle d’interlocuteur privilégié du Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale en matière de lutte à la pauvreté, et parce qu’il est composé d’organismes communautaires de partout dans la province, le réseau des CDC s’est senti interpelé par ce débat. À l’occasion de la Journée internationale des travailleurs et travailleuses, la TNCDC souhaite partager sa position, fruit d’une réflexion collective, et joindre les revendications portées par les travailleurs et les travailleuses du Québec.

La suite

Convocation AGA - ACOCQ

Logo ACOCQ
 
Avis de convocation
 
Assemblée générale ACOCQ
Jeudi le 1er juin 2017
De 14h00 à 16h30
UQÀM, Pavillon du Président Kennedy, local PK-1630
201, Avenue du Président Kennedy, Montréal, H2X 3Y7
(Station de métro Place des arts)


Bonjour à toutes et tous,

Au nom du conseil d’administration provisoire, il me fait plaisir de vous aviser, par la présente, de la tenue de l’Assemblée Générale de l’ACOCQ le jeudi 1er juin 2017, de 14h00 à 16h30, au local PK-1630 de l’UQÀM. Ensemble, nous ferons le bilan des étapes ayant menées à la création de l’ACOCQ et de son régime d’Assurance collective destiné aux organismes d’action communautaire du Québec.

La suite

Assurance Collective pour les Organismes Communautaire du Québec - ACOCQ

 
Acocq
 
 
 
Comme vous avez sans doute vu passer dans les derniers infolettres, le régime d’assurances collectives que nous offre la TNCDC avec SSQ-Assurances cessera le 31 mai 2017 à 23h59.
 
Le nouveau régime d'assurance collective sera offert à tous les organismes communautaire de la province de Québec.
 
Pour les organismes qui ne détiennent pas de régime d'assurance collective avec la TNCDC
Vous pouvez effectuer une demande de soumission en ligne: http://acocq.com/sinscrire/ et un représentant du régime vous contactera pour la suite du processus. La date limite pour soumettre votre demande est le 31 mars 20107. Faites donc rapidement, le temps passe vite!  

La suite

Vous êtes ici : Accueil

CDC Beauharnois-Salaberry

Prenez contact avec nous  !

107 rue Jacques-Cartier, bur. 8
Salaberry-de-Valleyfield, QC  
J6T 4R8
 
Tél: (450) 373-4504
Fax: (450) 373-8156
Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site web: cdc-beauharnois-salaberry.org

Notre mission

Regrouper les organismes communautaires et assurer la représentation nécessaire afin de stimuler la participation active du secteur communautaire vers l'ensemble du développement socio-économique de son milieu.

La suite

Connectez-vous à nous !